Follow this blog
Administration Create my blog

Sur terre

March 6 2015, 16:04pm

Posted by Bip bip

La neige crisse sous mes pas, dans le silence et le blanc qui recouvrent le sol. Il fait nuit, mes yeux se sont enfin adaptés au peu de luminosité, les prairies se démarquent des forêts, les nuages laissent entrevoir les étoiles. J'inspire, l'air gelé me brûle la trachée, je suis du regard la fumée qui s'échappe de ma bouche. Je ne pense aux caractéristiques des cellules qui me permettent cette vision nocturne, ni au muscles qui me permettent d'élever la tête. Je ne pense pas aux Championnats du monde, à ce long mois de janvier passé sur un autre continent. Je ne pense pas à ce que je n'ai pas réussi. Je ne me mords pas les lèvres, je ne me ronge pas le cerveau. Je ne pense pas à cette pénalité qui m'a fait perdre le titre, à la manche qui a suivi, celle qui m'a fait perdre la deuxième place, celle que je n'ai pas su gérer. Je ne pense pas non plus à toutes ces belles manches. Je ne pense pas à hier, ni à demain. Je ne pense pas à Mamie, à Papi qui se sont envolés il y a deux mois déjà. Je ne sens pas le froid envahir mes extrémités, je ne suis plus là.

Sur terre

Ce n'était qu'un rêve, le vide n'existe pas et ces pensées étaient bien là. Et il ne faut pas être sportif de haut niveau pour survivre à ces moments difficiles, mais simplement être humain. On est plus fort que ce que l'on croit, la douleur passe, les peines aussi. Et on est toujours là, vivant, pensant à hier demain aujourd'hui, à ce qu'on a pas fait, ce qu'on aimerait faire. La vie, et celle des sportifs particulièrement est faite de réussites et d'échecs, il faut savoir tenir l'équilibre au sommet de la vague, et remonter une fois qu'on est tombé. Lors de ces championnats, je n'ai pas l'impression d'avoir échoué, j'ai cette impression étrange qui m'a longtemps poussé à fuir la réflexion. Je n'ai pas réussi non plus. J'ai progressé, j'ai fait des choses que je ne me savais pas capable de faire. Et même si il n'y a pas de médaille à la clé, j'ai beaucoup gagné. J'ai gagné un recul sur moi et mon sport que je n'imaginais pas capable d'avoir.

Depuis ce retour, j'ai eu le temps de me reposer un peu, maintenant j'ai le temps de travailler beaucoup, le regard loin, le parapente dans un coin de ma tête. Je prépare le futur avec mon sponsor Axa - Agence assurbanque Wailly, nous lançons le projet "We weave wailly"... Restez connecté !

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 10

January 25 2015, 19:23pm

Posted by Bip bip

Enfin, nous y sommes arrivés : 10ème et dernière manche de la compétition. La direction d'épreuve a eu envie de tester nos capacités d'endurance en nous proposant une manche de 124km.

Une bonne chose pour l'équipe car il est plus facile de faire la différence sur une manche longue, et puis nous nous ne craignions rien pour Honorin qui a assuré toute la semaine et ne manquera pas de le faire une dernière fois, ni pour Seiko qui avait une avance considérable.

Une mauvaise niveau sécurité, car tout le monde est fatigué. Enfin, ca va que nous ne pratiquons pas un sport à risque....

Après quelques difficultés, de la pluie sur le déco ainsi qu'une bataille sanglante avec mon ballast, je suis la dernière à me mettre en vol. Je fais un très bon start, devant la grappe, haut placée. Je souris, je profite de l'instant. Ces moments sont rares. Seul, ça arrive. Mais plutôt seul derrière et non devant. Je suis prudente sur ma vitesse de vol, je sens la fatigue présente et mes réflexes diminués, après une compétition sans fermeture, deux belles claques me rappellent à l'ordre. Je fais un très bon début de manche, mais cette fois-ci, c'est un point bas qui me rappelle à l'ordre. Je prends le temps de monter et profite des erreurs du groupe de tête pour le recoller. L'orage menace et apporte de l'ombre à partir du km 80. Honorin tient bon, et est bien placé pour ce concours de fléchette... Personne ne boucle, les pilotes tombent en masse. Son titre semble dans la poche!

A ce jeu là, je ne m'en sors pas trop mal. Contente de ma manche, heureuse d'en finir, également heureuse pour mes camarades, Honorin est champion, Seiko est championne. Félicitations à eux deux, ils méritent leur première place. Honorin, par sa capacité à voler devant, à jouer avec le groupe et à toujours signer présent. Seiko par ses qualités techniques, son sang froid, sa capacité à ne jamais lâcher le wagon. 2 pilotes, 2 belles personnes, 2 champions !

Après avoir digéré les liquides diverses et variés ingérés la veille, j'ai pu profiter d'une dernière ballade sur le haut de Roldanillo avant que la chaleur de la journée ne soit insupportable. Prête à retrouver le froid!

Championnat du Monde Colombie - Manche 10

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 9

January 24 2015, 02:14am

Posted by Bip bip

Championnat du Monde Colombie - Manche 9

Aujourd'hui, nous avons vécu l'avant dernière manche de ce championnat. Enfin, avant dernière, je n'ai pas le journal du lendemain, mais la magie de l'aérologie de Rolda nous a offert des manches inespérées, espérons qu'elle nous offre une belle dernière journée de vol.

Manche de 66km dans la plaine remportée par Julien, suivi d'Honorin; troisième. Seiko remporte chez les filles, je la seconde. Pour ma part, j'ai fait un très mauvais start suite à un décollage trop tardif qui ne m'a pas laissé le temps de me placer de l'autre côté de la plaine. Leçon entendue.. J'ai décollé durant toute la compétition dans les premières minutes d'ouverture de la fenêtre, et aujourd'hui, j'avais besoin de prendre mon temps, de m'équiper sans faire monter ma fréquence cardiaque, de finir le morceau de musique qui se jouait dans mon casque : Milky Chance - Feathery, de trouver mon calme intérieur.

Rien à perdre, rien a gagner, de la justesse à trouver : aujourd'hui et pour la première fois de ces championnats, je n'ai pas ressenti la pression. Cette pression qui te mange, qui s'implique dans toute tes décisions, qui te sort du présent et te pousse à vivre en avant. Cette pression qui accélère tes pensées, acidifie ton estomac, trempe ton cerveau dans un jus qui empêche ta concentration. Aujourd'hui, j'ai volé sans elle. J'ai fait ma course, calmement, j'ai tenté de rattraper mon retard, surtout de ne pas l'augmenter. Et je suis contente de ce que j'ai produit même si le résultat n'est pas là.

Cette belle manche projette Honorin à la tête du classement provisoire. L'esprit d'équipe est là, nous allons tout faire pour que Hono et Seiko garde leur première place. Côté nation, le podium reste envisageable, chacun va tout donner pour ne rien regretter sur cette dernière course.

J'essaye de ne pas penser à hier, à ce à quoi je m'étais préparée, à ce que je n'ai pas réussi. J'essaye de ne pas penser à demain, à celui que je vais retrouver, à l'envie de rentrer. J'essaye d'être là, dans l'instant, pour profiter des derniers moments ici, avec cette équipe.

Suivez nous !

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 8

January 22 2015, 13:33pm

Posted by Bip bip

Championnat du Monde Colombie - Manche 8

La 8ème manche fût encore une belle bataille remportée par Honorin. Pour ma part, c'était un peu le défouloir... On s'est bien amusé avec Max au début, et puis au moment où il aurait fallut arrêter de jouer et rester accroché au wagon, j'ai placé l'attaque de trop qui s'est transformée en fuite en avant lorsque je n'ai pas trouvé le thermique espéré. Après, j'ai assumé et cravaché pour boucler, je n'y suis même pas arrivée.

Nous vivons la compétition la plus longue de l'histoire. Encore 3 manches à courir, j'arrête les bétises et je reprend le droit chemin de la course. Mes camarades sont mes amis. J'aime enrouler à 50 dans le même thermique. Les initiatives, c'est bon pour les décérébrés
Je crois que je suis prête, direction le déco !

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 7

January 21 2015, 02:10am

Posted by Bip bip

Les mots me manquent, pour exprimer ma colère, mon dégoût, mes maux. Aujourd'hui, j'ai donné, je suis allée le chercher ce goal, dans cette manche de merde de plus de 100km au relief où il n'y a eu pas moins de 4 secours.

Je me suis fait prendre dans un nuage, un thermique à +7,5 qui me projette dans le brouillard sans que je puisse y échapper. J'ai enfrein la limite d'altitude, je prends 0 à la manche.

J'y croyais, dur comme fer, et ce soir, mes espoirs tombent à l'eau. Que c'est dur. Que ça fait mal.

Il reste 4 manches potentielles, je n'abandonnerai pas, je donnerai le meilleur de moi, je prendrai du plaisir dans ces derniers vols et peu importe le résultat, à la fin, je ne regretterai rien.

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 6

January 20 2015, 01:49am

Posted by Bip bip

Connaissez vous Hercolubus ? Hercolubus, allias la planète rouge, 5 à 6 fois plus grosse que Jupiter sera responsable de l'extinction de l'espèce humaine. Extinction prédite à court terme, dont la date exacte est inconnue. Non sérieusement ? Vous ne connaissiez pas ? Pourtant c'est ce qu'on apprend chez le coiffeur... Enfin chez le coiffeur à Roldanillo ! Pourquoi je suis allée me faire couper les cheveux aujourd'hui, en Amérique du Sud, dans un salon ressemblant à un toiletteur dans lequel on hésiterait à déposer son chien ? Parce qu'il fallait que je fasse quelque chose à sensation, un peu comme une manche, avec le stress d'avant décollage : le moment où tu entres dans le salon, le stress pendant la course : quand tu regardes le coiffeur manier ses ciseaux, et celui où tu passes la ligne sans connaitre ton temps : quand tu ouvres les yeux devant le miroir. Et bien croyez moi, c'était bien plus décoiffant qu'une manche de parapente ! Presque trop d'ailleurs, avec la chaleur, j'ai bien cru que j'allais vaciller une deuxième fois dans la journée. La gorge nouée par la blouse, ma vision s'écartait puis se reprochait, je craignais le malaise quand j'ai compris que c'était le miroir qui n'allait pas tarder à me tomber dessus... Hercolubus ! J'ai craint l'heure de la planète rouge quand le patron, en charge de la propagande de la secte, a mis un gros coup dans le miroir, m'a apporté des bonbons et a rempli les poches du coiffeur qui coupait des mèches juste au dessus de mes yeux. Il a essayé de me parler en espagnol en changeant quelques mots en anglais.. France ? Europe ? Je n'ai pas pu lui dire qu'il y avait bien pire qu'Hercolubus et que Mi amo Laurie but also Charly...

Bref, pour 10000 pesos, soit 4 euros, je suis ressortie de là avec plus ou moins la même tête mais quelques grammes en moins. Légère et prête à passer à autre chose, à oublier cette manche... Aujourd'hui, de la pluie dés le matin, j'avais dormi 9 heures mais ce n'était pas suffisant. Après une bonne galette aux œufs, des fruits et tout ce qu'il faut pour avoir la grande forme, je ne décollais pas. Changement de routine, pas de révision en navette, pas de musique, je dormais. Arrivée au déco, nous étions dans la brume et je suis restée dans le camion pour dormir. Quand le soleil a pointé son nez, je me suis enfin décidée à sortir. J'ai démêlé mes suspentes pleines de nœuds après l'avoir récupéré du contrôle. Visiblement pas assez, quand j'ai décollé pour cette manche de 72km, j'avais un énorme noeud et 10cm de moins sur mon frein gauche ce qui ne me permettait pas d'accélérer à fond. Ma voile volant, j'aurai pu passer au dessus mais mentalement je n'y suis pas arrivée, je n'était pas dans ma course. Et je pensais avoir perdu ma Gopro au déco. Trop de petite choses se sont accumulées pour que je ne sois pas vraiment dans mon vol. Je me fais avoir bêtement sur un raccrochage, je n'ai pas mesuré le risque pris et me retrouve posée après 20km. J'ai involontairement suivi un conseil de mon chéri, avec le FTV, quand tu te rates, il faut bien te rater... Chose faîte !

Nous avons passé le milieu de la compétition, Les français sont de retour et ça me fait plaisir. Seiko fait également une très belle manche, j'avais 250 points d'avance au classement général, j'en ai maintenant plus de 200 de retard. A cette heure de la compétition et avec le FTV, rien n'est joué, dans un sens comme un autre. Je considère que toutes mes discards sont grillées, j'ai 5 manches pour tout donner. Ceci dit, c'est la dernière fois que je vous parle du classement général, je vais tenter de réduire la pression en me concentrant sur chaque manche, une par une... Comme on dit, c'est à la fin qu'on compte les moutons (?) !

Demain, je reprends la routine, plus de dérèglement, quelque soit le temps, douche froide au réveil, petit dej, musique, lecture... et en avant !

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 5

January 19 2015, 02:48am

Posted by Bip bip

Ce soir, je vais faire court, très court. 58km. Une 31ème place, 1ère féminine. Au général, 1ère féminine, 38ème place, comme ma place à la superfinal et le numéro sous ma voile... Un signe ?

On est pas encore à la moitié de la compétition. On coupe les réseaux sociaux, on sort de la page de résultat, on éteint l'ordinateur, et on file au lit.

Vous ne m'en voudrez pas ?

Photo D. Mathurin

Photo D. Mathurin

See comments

Championnat du Monde Colombie - Jour 5 : Repos !

January 17 2015, 20:34pm

Posted by Bip bip

Après une longue attente au décollage sous quelques gouttes de pluie, la manche prévue a été annulée.

Cette journée devrait être considéré comme le "rest day", la journée de repos obligatoire après 6 manches de compétition, nous devrions donc enchaîner 7 manches dés demain. Mais le règlement n'est pas clair sur ce point et les discussions vont bon train...

Après 4 manches, l'équipe de France est en 8ème position, à 200 points de la 3ème place... objectif des moussaillons ! Nous sommes 8 pilotes français à participer mais seulement 5 peuvent marquer pour l'équipe : Jérémie, Max, Julien, Charles et Seiko. Cette limitation en nombre de pilote est là pour éviter de défavoriser les petites nations qui n'ont pas beaucoup de compétiteurs. A chaque manche, seulement les 2 meilleurs performances sont retenues. Le FTV, système de discard n'est pas valable sur le classement par équipe. Par contre, individuellement, le FTV est à 25%, ce qui normalement devrait faire "discarder" à chaque pilote un peu plus de 2 manches... si la météo nous permet de voler tout les jours !

14h30 ? L'heure de la sieste bien sûr !

Vivement demain !

Championnat du Monde Colombie - Jour 5 : Repos !

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 4

January 17 2015, 02:24am

Posted by Bip bip

Encore une belle journée à Roldanillo, 89 km dans des conditions en constante amélioration. Dés la première balise en plaine, deux options se décident : un groupe choisi de continuer par l'Est de la plaine, l'autre retourne au relief. Devinez qui a gagné ? ...

Bien évidemment, j'ai pris la mauvaise option : la plaine. Un seul objectif : oublier la valise qu'on risque bien de se prendre, boucler en limitant la casse. Cette mauvaise option me place en 58ème position, à 16 minutes du premier : Felix Rodriguez. Seiko remporte la manche chez les filles.

Après 3 manches, j'arrive à moins subir la pression et mettre de côté l'enjeu pour me faire enfin plaisir. Je retrouve un style de vol qui m'est un peu plus naturel et j'ose un plus d'initiative. En tête du classement féminin, il reste potentiellement 7 manches à courir , et tout reste à faire !

Des enfants venus m'aider à plier au goal

Des enfants venus m'aider à plier au goal

See comments

Championnat du Monde Colombie - Manche 3

January 16 2015, 00:40am

Posted by Bip bip

Nous avons eu le droit à une manche éprouvante, 45 km de difficultés pour cette troisième journée. Le ciel était bâché, le décollage dans les nuages, nous avons dû attendre 12h45 pour pouvoir se mettre en l'air. Le start, prévu pour 14 heure est dans la plaine et se trouve sur le chemin de notre première balise. Après un premier point au nord, nous retournons sur une deuxième et dernière balise au sud, placée à moins d'un km du goal, à Zarzal.

Durant les 45 minutes avant le start, j'enroule tout ce qui passe et je tarde à me diriger vers le joli cum qui se forme, si bien que je suis en retard à l'heure du gong. Pas de stress, la traversée de la plaine s'annonce pleine de rebondissement. Je reste avec mon groupe, ayant un peu déballaster avec de décoller, j'ai un bon avantage en thermique et arriver à dominer ma grappe. Les conditions sont meilleures que j'estimais et je sais que ne rattraperai jamais l'écart que le groupe de tête a créé dés le start. Je quitte mon groupe pour trouver un bon thermique et en raccroche un autre avec qui je pars faire la balise. Je comprend ici que les 25km restant ne vont pas être donnés, quand mes camarades partent dans la plaine, je les laisse partir pour faire demi tour et reprendre la dominance sur le groupe suivant, afin de suivre une ligne plus au relief en étant accompagnée. Le vent dans le nez, nous finissons par nous rapprocher du sol. Je retrouve Clément, avec qui nous forçons un passage et trouvons un beau thermique. Quand j'ai enfin de la hauteur, j'ai une bonne visualisation de la ville et du groupe de tête une poignée de km devant, je comprends la situation. C'est l'hécatombe. Un seul objectif, le goal !

J'avance, je perds quelques camarades, autre que le goal, j'ai une bonne motivation : ne pas poser dans les collines ! La récupération me laisse présager quelques bonnes heures de marche ! Je me rapproche de la ville, j'attends un bip quand je vois un groupe d'oiseau à plus de 45° sur ma gauche.. Je fonce. Je touche rien, nada, je les entends rigoler. Je suis en alerte à rouge, le point bas passe à très bas. Je continue ma marche arrière et vise une cuvette au soleil, je sens la voile qui tire devant, je ferme les yeux et me rappelle cette fameuse manche de la SuperFinal où je fais le goal, dans les derniers, seule dans la nuit tombante. Je ressors, rejoins les ailes en survie au dessus de la ville et m'accroche jusqu'au dernier petit bip pour faire la meilleure fléchette.

Un seul pilote au goal, Stephan Morgenthaler (Suisse), bravo à lui. Je suis 16ème avec 40 km de parcourue, plus que satisfaite.

20h ? Au lit! A demain!

See comments

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>