PWC Italie - Gemona : Manche 2, annulée

Published on by Bip bip

10 h de sommeil ! Et si j’avais pu, je crois bien que j’aurais fait le tour du cadran. A 5h30, le réveil des révisions (oublié) est venu me réveiller, suivi de 2,3 coups de tonnerre mais ce n’est pas ce qui m’a empêcher de me rendormir, sans même me dire que la journée risquait d’être compromise.

Avoine, riz soufflé, kiwi, banane, le tout dans du soja… On ne m’aura pas 2 fois ! C’est sous un ciel gris que les pilotes se rendent au PC, les orages sont annoncés dans l’après midi plus ou moins tôt suivant les modèles météo.

J’y crois, je suis à fond, je suis prête, ca va le faire ! Arrivée au déco, le soleil fait sont apparition et nous commençons à prendre l’eau sans vraiment comprendre d’où elle vient. Pendant que chaque compétiteur pose son sac sous les tentes, 40km sont proposés. Pas très compliqué, quelques zig zag devant le déco. Cette fois ci, nous avons le temps d’étudier la carte et les options possibles.

Nous nous mettons en l’air pour un start à 12h30, nous jouons à cache cache "dans" enfin entre les nuages sans vraiment voir ce qu’il se passe au dessus. Le plafond nous permet tout de même d’entrevoir la petite vallée derrière, c’est noir, vraiment noir. Je monte un peu le son de ma radio, ça sent l’annulation. A 12h26, la manche est annulée, tout le monde est au goal sans avoir passer par le start.

PWC Italie - Gemona : Manche 2, annuléePWC Italie - Gemona : Manche 2, annulée

On a même eu le temps de débriefer de la veille sur les différentes options qui se sont définis après le start et sur le scoring. Hier, je boucle en 55ème position en 3h22m55s, ma coéquipière et concurrente (quand j’y arrive !) Seiko est en 3h24m09s, ce qui me fait gagner 6 points mais elle fait un excellent début de manche ce qui lui en fait gagner 13, elle est donc devant au classement de 7 points et 10 places. (Merci Pierre pour le commentaire : article rectifié)

Donc en coupe du Monde : il faut retenir deux choses, enfin surtout une seule que tu preux appréhender différemment :

- Si tu mènes considérablement au début, ou même que tu es échappé devant, il faut se remettre au chaud car même en ayant plus de 2,3 minutes de retard lors de la rentrée au goal, tu peux gagner la manche.

- Si tu es en retard en début de manche, tu peux cravacher pour remonter car recoller simplement le groupe en rentrant dans les premiers ne te permettra pas de gagner la manche.

Ce nouveau scoring a été choisi avant le début de la Finale au Mexique, voté ou plutôt « imposé » à mains levés, pour une compétition (la finale) bouclant une saison de coupe du monde 2015 faîte avec l’ancien scoring… Chercher l’erreur. Il faut comprendre l’idée, aujourd’hui 2 marques régissent le parapente en compétition : Ozone et Gin. Cependant, il semblerait que l’une d’elle a réussi a homologuer sa voile de compétition sans qu’elle soit vraiment homologable, gagnant ainsi 4km/h à vitesse max accéléré. Pour ne pas pénaliser les pilotes, pour ne pas prendre de position tranchante, la PWCA a trouvé une solution : changer le scoring, enlever de l’importance sur la rentrée en goal et donner un maximum de leading en début de manche. Les leadings sont une très bonne idée, mais pourquoi ne pas augmenter les leadings tout en conservant l’importance de la rentée au goal ? Imaginez une course de vélo ou le coureur doit planter une attaque sur les 25 premiers kilomètres pour gagner la course et ensuite il se tape les 75 kms restant au chaud dans le ploton... Avouez que c’est une sacrée vision de la course. Quelqu’un a dit "les premiers sont les derniers" ou je sais plus... "les derniers sont les premiers" ? Puis Coubertin à ajouter « l’important c’est de participer… ». Ou alors Coubertin s’est exprimé et Céline a ajouter « les derniers sont les premiers » ... et de là est née la sortie club du dimanche.

Bref, passons ce petit point "historique", sur terre comme en l’air, nous ne sommes que des pions et subissons ce qu’il se passe en haut, sur le trône des géants. Manifestons, faisons grève, … Je plaisante, la grève en temps de pluie, c'est un peu la grève un jour férié. Attendons qu'un nouveau vote à main levé soit bientôt organisé.

PWC Italie - Gemona : Manche 2, annulée

Cet après midi, la sieste m’a tendue les bras, puis le sport ensuite mais la pluie n’a pas voulu s’arrêter. Je me souviens avoir dit dans un échange avec les jeunes du Pôle Espoir que j’évitais de regarder précisément les prévisions en compétition, que la météo c’était à la fenêtre, le matin même..Afin de ne jamais se démobiliser. J’ai fait une entorse à la règle… sans commentaire. Mais ne vous inquiétez pas, je suis toujours à fond !

Comment on this post

Maurice 06/09/2016 18:06

Grand merci Laurie, c'est bien la première fois que je comprends une explication sur le "scoring" en compétition ! Chuuutttt, ne le répète pas à qui tu sais ...
E,t dis moi, "petite grenouille", tu as changé de masque ? ;-)

Laurie Genovese 06/09/2016 19:01

:-) Bien vu Maurice. J'ai pas changé de masque mais j'ai acheté (enfin on m'a offert..) un deuxième écran plus foncé que le rose.. A mon grand désarroi, je ne suis plus assortie à ma voile...
Enfin hier, un écran brouillard cat1 aurait suffit!!!

Pierre 06/09/2016 08:59

Bonjour Laurie,d'accord en partie avec ton raisonnement par rapport aux leading points et surtout les raisons qui ont amenés leurs modifications a la finale de la PWC 2015,mais pas d'accord avec ton calcul,en effet ton écart avec ta coéquipière n'est pas de 5mn comme tu le dis mais de 1mn 14"ce qui entraine une différence de seulement 6 points sur les points vitesse alors que la différence des leading est de 13 pts,si la différence de temps avait été de 5mn comme tu l'écris il y aurait eu 22 pts vitesse de différence ce qui t'aurai placé a la 2eme place derrière Silvia.Bises Pierre

Laurie Genovese 06/09/2016 09:11

Merci Pierre pour la rectif! Je me suis fiée au temps que nous avions affiché le soir même. Je rectifie. Bises