Entraînement Manche B Annecy : Ca swing !

Published on by Bip bip

 

 

GOPR0920.JPG

 

Ayant seulement 3 manches à mon compteur cette saison, une manche B est toujours bonne à prendre !


Au début, j'étais partie pour me faire plaisir, voler à l'instinct et devant, soit des choses que je sais faire ! Du plaisir, et un style de vol qui me convient. Mais est-ce vraiment utile : à mon entraînement ? Où plutôt à la satisfaction d'un ego frustré sur plus de 800m ?


Retour sur les objectifs de manière pour cette saison 2012 ! Faire une compétition d'un niveau inférieur permet de l'utiliser comme entraînement et de se concentrer sur une piste de travail en particulier, aujourd'hui ce sera sur l'observation et "l'utilisation" (ne vous méprenez pas sur les mots) de mes petits camarades..


Didier Mathurin a proposé une thématique d'entraînement pour les pilotes du pôle, l'observation. L'exercice : partir avec un handicap de 15 minutes au start pour avoir des pilotes devant balisant la masse d'air et s'entraîner à remonter. J'accepte le handicap malgré que je sois une vrai chèvre au golf.. j'ai autant de précision dans mon geste qu'un manchot  et une patience se limitant à 30 minutes dans l'apprentissage de la technique. 


 

 Pour l'occasion des conditions plutôt faibles, un bon 10-15 de sud venu étouffer la masse d'air et réduire notre vitesse de vol. Une manche plutôt tactique pour une régionale avec de longue transition hors relief.


Sans-titre.jpg


Je passe donc le start avec mon malus, le problème étant qu'il y a peu de pilote à l'heure au start et arrivée un peu avant le verrier il y a seulement quelques pilotes qui ont raccroché. Je décide donc de faire comme pas mal de compétiteurs et pour conserver du monde devant et me jette à planfait, fais le plein aux Dents et file faire la balise du lac.


Le groupe de tête a raccroché au Verrier et part sur la balise du bou du Parmelan, je décide de rallonger mon parcours  et de repasser par les dents et pour retarder l'éventuel remontée.

Arrivée au Parmelan, je croise les premiers avec une belle colonie de pilotes à leurs trousses, ils ont plus de 12 km d'avance. Bon là, c'est certes une B mais faudrait quand même pas abuser, l'heure a sonné !
Je vais claqué la balise et place une belle option de cheminement qui assure ma remontée, aidé par mon IP6, je les rattrape aux Dents en arrivant au dessus.
La suite du vol se passe sans difficulté, je continue ma remontée sur quelques pilotes sans pouvoir toucher les 2 premiers qui ont placé une belle échappée. 


Une dernière partie intéressante, avec une rentrée au goal comprenant Saint Jorioz, le milieu du petit lac et le goal à Doussard pouvant s'enchaîner depuis la tournette.
Il y avait des cycles devant la tournette, typique d'un micro phénomène d'onde. Ce n'est pas la première fois que je rencontre ce phénomène par Sud dans ce secteur, ça marche par vague. Si bien que José Ferreira et Olivier Henri ( 1 et 2 au scratch ) arrive à faire 2500,  alors qu'avec John on sort à peine 2100. Fatigué, je me laisse glisser vers Saint Jorioz sachant que la rentrée au goal est très incertaine, et effectivement on est trop juste pour le retour, le voile arrive et le Roc est éteint.. On valide la balise du lac et on se pose à Angon. Sans vraiment de grande déception.

L'erreur vient d'un manque d'analyse, on est sur une manche B, de plus bien tactique, et il était sûr que peu de pilotes boucleraient la manche, que la perturbation arrivant à grand pas ne permetterait pas de se refaire sur le Roc.. Bref pleins d'indicateurs qui aurait pu me pousser à attendre la prochaine vague sur la tournette et qui ne m'ont même pas effleurée l'esprit !


Un entraînement super intéressant, qui demande énormément de concentration et rend la tâche fatiguante. Plutôt difficile, surtout dans le choix du placement de "l'attaque" dans un environnement très instable, qui demande beaucoup d'anticipation et d'observation. 

 

      20120602 131639

 

C'était une belle partie de golf sur le green de la forclaz,  les résultats sont là :

http://parapente.ffvl.fr/compet/1852

 

 

 

Une petit mot sur l'importance de l'enjeu, difficile de réaliser à l'entraînement des performances à la hauteur de ce qu'on est capable de réaliser en compétition et c'est plutôt normal. 

J'étais venue à 8 heure pétante pour être sûr de valider mon inscription, d'être engager physiquement et moralement dans la course et non pas pour venir piquer des points aux compétiteurs B (Bien à vous!), j'avais des objectifs ambitieux et un défi à relever, soit des conditions qui allaient permettre un niveau d'activation et un engagement similaire à celui d'une compétition plus importante.. 

 

 

Et pourtant un ressenti tellement différent.. qui ne devrait pas l'être, du moins pas autant ! Et qui explique cette longue glissade finale au dessus de lac et une manche non bouclée..


 

Ce simple constat remet la tête sur les épaules ! Les B... c'était il n'y a pas si longtemps !

 

Comment on this post

Bruno 06/06/2012 09:51

Tres sympa ton analyse et ta methode d'entrainement. Merci de les avoir partagées.

Bons vols.

. 06/04/2012 20:25

Belle prise de club !