Noël

Published on by Bip bip

Dans ma préparation pour la Colombie... Disons que cet article pourrait se ranger dans la catégorie affûtage du PTV.

 

Vous en êtes déjà à +3kg et la semaine n'est pas finie ? Sachez le, c'est un fait, on prend du poids en période de fête. Et ça nous arrange plus ou moins.

Et moi, ça me donne une excuse pour publier cet article. Je dédicace ces quelques mots à ceux qui passent par là. Que ma famille m'excuse et prenne ça avec humour.


- NOËL -


Tu commences par un petit four, avec toujours cette devise en tête "Doucement sur l'apéro, faut tenir la distance", et on te présente des escargots, puis une verrine plutôt alléchante, des toasts plutôt sympa.... Tu revois ta devise, tu enlèves "doucement sur l'apéro" et tu gardes juste "faut tenir la distance", tu croques dans ce dernier amuse bouche en pensant à l'entrée, au plat, au fromage, à la bûche... Tu engloutis cette ultime bouchée que tu regrettes déjà et tu acceptes une deuxième coupe de champagne pour faire glisser le tout. Tu refuses la troisième au risque de te noyer.


Tu passes à table et la suite n'est qu'une lente descente au plus profond de tes entrailles.


Si ce n'était que la bouffe, encore tu pourrais t'en tenir à écouter les gargouillis de ton estomac. Mais non, faut parler, faut écouter, répéter, rabâcher, mentir, sourire. 


D'abord tu fais croire à tes petits cousins que ce sont 30 lutins missionnés par le père noël qui ont placé tout ces cadeaux sous le sapin pendant qu'ils jouaient tranquillement dans la chambre. Tu sais que dans quelques années, ils finiront pas découvrir les paquets cadeaux cachés dans le placard et que le choc sera brutal. Mais que quelque part, tu te sentiras jamais vraiment responsable, c'est pas de ta faute si le père noël n'existe pas et que t'es obligé de raconter des conneries aux gamins pour leur faire croire à un peu de magie. Autant pour certains, l'histoire est facile à gober, autant pour d'autres... Tu vas quand même pas leur faire croire qu'a 70 ans, un vieux barbu vêtu d'un pyjama rouge est capable de distribuer des cadeaux dans les cheminées de toutes les maisons, hottes, cabanes ou bidonvilles de la planète ? D'où l'interet des lutins, tu ne vas pas leur avouer que les rennes sont dopés à la 4ème génération d'EPO. 


Tu déballes les paquets, en sachant ce qui se trouve dedans, ou pas. Mauvaise ou bonne surprise. Tu sais qui t'a offert quoi, tu cherches qui aurait pu t'offrir ça.


Tu offres un panier garnie à ta grand mère, elle te demande de quelle couleur est cette jacinthe. C'est toujours mieux qu'une orange, alors pour te remercier elle te raconte pour la 40° fois ses nombreux frères et soeurs décédés tragiquement, son père asphyxié à la guerre, pendant que tu te demandes simplement quand est ce qu'elle va enfin accepter de se faire opérer de la cataracte


Une fois passé les moments forts de la journée, il y a quand même beaucoup de temps morts... Il faut trouver une occupation, autre que dessiner sur la nappe en papier avec ton couteau, compter les boules de noël sur le sapin ou les répétitions de syllabes. En observant autour de moi, j'ai émis une théorie, la population présente au repas de noël se divise en 3 catégories. 


ll y a celui qui adore les fêtes, qui a réussi à mettre toute sa maison dans le noir juste en collant des décos sur les vitres, a fait 50 biscuits de noël différents, a pris des cours pour les emballages cadeaux, a repassé 3 fois sa chemise, a ouvert son nouveau parfum, n'a pas mangé pendant 4 jours pour être sur d'apprécier le repas de noël, qui se croit philosophe après avoir avalé un paquet de papillotte réveillon et fait chier tout le monde avec sa bonne humeur.


Et celui qui deteste ça, qui a tout fait pour ne pas être là, en sachant que comme chaque année, il aura le cul collé à une chaise de 11h30 à 19h, contraint d'avaler du gras. Il sourit, ça passe mieux, ça évite les questions, ça évite les conflits. Pourtant il a envie de pourrir tout le monde, de regler ses comptes avec chaque membre de la famille, de leur faire payer son cul collé, comme si les autres étaient responsable de ce qu'il vit en ce moment.  Et bien il a beau manger un paquet de papillotte en entier, même en mangeant le papier, il arrivera jamais à avoir une pensée philosophique sur ce jour fête, alors il encaisse et il fait chier tout le monde avec sa tête d'enterrement.


Heureusement, il y a celui qui est là, juste là. Qui attend que ça passe, ni content, ni mécontent. Qui comme chaque année, sait qu'il faut passer par là pour attaquer l'année d'après.

Celui là, il a tout compris.

 

Peu importe si vous vous retrouvez dans l'un d'eux, il vous reste maintenant 2 solutions en fonction de l'ajustement de votre PTV, continuez le massacre, ou enfilez vos baskets !

 

 

 

P1070681-001-copie-1.JPG


Ceci dit, j'espère que vous avez passé un joyeux noël !

 


 

Comment on this post